Sélectionner une page

magic

E-Motion

Pour tous les nostalgiques de l’Eurodance des années 90

 

Vidéos

Quelques extraits de notre tournée MCM entre 1996 et 1998

(Navré pour la qualité, c’est de la copie de copie de VHS)

Notre histoire

La genèse

Je m’appelle Mikael Buxton – Mike pour les intimes-, je suis né le 3 novembre 1977 à Orléans (Loiret, en France).

Nous sommes au milieu des années 90 à Orléans (45), j’ai 18 ans, et après avoir écumé quelques “Dance Machine” à Paris Bercy, je me suis lancé dans l’écriture.

N’ayant malheureusement pas les compétences nécessaire à la composition musicale, je me suis mis en quête d’une personne apte à créer la partie instrumentale.

Et c’est par une petite annonce qu’un seul coup de fil m’est parvenu : David, compositeur, fan de musique électronique et de Dance en particulier à cette époque, qui fut emballé par le projet. Lui à la musique, moi au paroles et au chant (rap), il ne nous manquait plus qu’une chanteuse. S’en sont alors suivi quelques castings, aboutissants à une jeune fille de 15 ans, Isabelle.

Un auteur, un compositeur, une chanteuse… l’aventure pouvait alors débuter.

L’aventure commence

Nous nous étions mis en tête de nous produire dans des salles, et coïncidence, un concours passait dans la région, le National Music Tour.

Avec David, nous créons notre premier morceau : Give me what I Want, que nous enregistrons en quelques jours. Nous avions enfin quelque chose de concret entre les mains.

Nous nous étions mis en tête de nous produire dans des salles, et coïncidence, un concours passait dans la région, le National Music Tour. Le jury écumait une discothèque par région, afin de dénicher 3-4 talents. Ces talents se retrouvaient ensuite en finale nationale à Paris.

Ils sont ainsi passé à la discothèque “Route 66” près d’Orléans, durant l’été 1996.

Parmis tous les concurrents, tous faisaient du rap, soul, ou r’n’b, nous étions les seuls à proposer de la Dance Music.

Coup de coeur auprès des organisateurs, puisque bien que nous ne soyons pas arrivés premiers (nous étions arrivés 2è ou 3è, c’est un peu loin), ils nous ont proposés de nous produire lors de leurs différentes auditions en France, dans chaque discothèque !

Un grand merci à Mické de TM Communication (si mes souvenirs sont bons), et au caméraman de MCM, qui furent très sympathiques avec nous.

Sans le vouloir, nous voilà donc partis sur les routes tous les week-end, et ce, filmé par MCM. Nous avons donc mis en chantier un second morceau, Magic E-Motion, et recruté deux danseuses, Florence et Naouel.

Répétitions, chorégraphies, nous voulions paraitre les plus pros possibles. Et chaque passage en discothèque fut un succès, de Dijon (Le Carré) à Limoges (Le Perroquet Mauve ?), en passant par Fontainebleau (Le Kio), Auxerre (Le Styliss), Bourg en Bresse, etc…

En finale à Paris

La tournée du National Music Tour s’achevant, nous nous retrouvions début 1998 à Paris, dans la discothèque Le Palacio. Parmis plus de 1500 candidats au départ, nous avions réussi à terminer tout de même parmis les 15 finalistes.

Notre musique avait su mettre le feu, et bien que nous n’ayons pas remporté le premier prix, nous avions déjà vécu une très belle aventure, dont chacun se souviendra.

Une nouvelle aventure

Quelques temps après la finale du National Music Tour avec notre groupe Magic E-Motion, Isabelle, la chanteuse, s’en alla voler de ses propres ailes.

Nous avons donc recruté une nouvelle chanteuse, Coumba, afin d’enregistrer Ouh La Hey, un morceau toujours Dance, mais tendance été.

Nous avions alors décidé avec David de changer le nom du groupe, il deviendrait Sunn.

National Music Tour avec Sunn

Deuxième année du concours National Music Tour, deuxième groupe pour nous, et seconde victoire afin d’atteindre la finale parisienne.

Entre temps, comme avec Magic E-Motion, nous avons écumé quelques discothèques, en accompagnant le parcours du concours, mais cette fois-ci, avec 7 danseuses.

Nous ne remporterons pas encore la finale cette année là, mais nous aurons vécu une très belle aventure, jalonnée de rencontres et prestations à succès.

La fin d’une histoire…

Après presque trois années à parcourir les discothèques en France, Sunn et Magic E-Motion se sont éteints progressivement…

La Dance Music reculait à grands pas, et la vie personnelle de chacun a fait que nos routes se sont séparées petit à petit…

Nostalgique ? Oui, forcément, puisque cela restera une expérience inoubliable. Chanter sur scène à l’âge de 18 ans, ca ne s’oublie pas, et c’est pourquoi ce blog permettra de garder une trace de cette histoire.

Epilogue : pourquoi ce blog ?

Bonne question… tout simplement pour garder une trace du passé, et faire partager notre vécu avec d’autres personnes, principalement ceux qui ont connu l’époque de la Dance Music des années 90, communément appelée l’Eurodance.

Même si le genre musical n’existe plus aujourd’hui en France, il n’en reste pas moins marquant pour son époque, puisqu’il faut tout de même rappeler que pendant quelques années, un disque sur trois vendu dans le monde était un disque de Dance. J’ai grandi avec cette musique, et peut-être que mon père m’a transmis la fibre musicale, puisque lui-même est chanteur/guitariste, bien qu’il ne vive plus en France depuis 25 ans.

Je suis donc fier d’avoir participé à cette aventure, totalement en phase avec son époque, et plus tard, en faisant un bilan de mon parcours, cet épisode figurera parmis les meilleurs et les plus originaux de mon histoire.

Contact

15 + 9 =